Pourquoi les formations en CNV intéressent-elles les entreprises ?

Pourquoi les formations en CNV intéressent-elles les entreprises ?

N’AYONS PAS PEUR DES MOTS

Communication Non Violente (CNV), communication bienveillante, écoute empathique… Sous diverses appellations, l’approche de la CNV intéresse de plus en plus dirigeants d’entreprises et DRH.

L’objectif visé : améliorer la qualité du dialogue au sein des équipes, développer les logiques coopératives et donner à chacun des outils communs pour se comprendre et clarifier ses intentions. Ou plus simplement faire du lieu de travail un espace où il fait bon vivre, une micro-société pacifiée sans être forcément consensuelle.

Chez Cogetiq, société basée à Blois et spécialisée dans la fabrication d’étiquettes, on a commencé à parler CNV, langage girafe et chacal, dans les couloirs cette année.

Séverine Wolff, Présidente de Cogetiq, nous raconte comment on en est arrivés là.

 

Bonjour Séverine, comment avez-vous découvert l’approche CNV ?

 

De formation initiale en Communication d’entreprise et membre d’un club APM depuis plus de 15 ans, cela fait de nombreuses années que je m’intéresse aux méthodes de développement personnel et de management. Je suis convaincue que la force d’une entreprise est dans l’équipe qui la compose. Grâce à l’APM, j’ai eu la chance de rencontrer de nombreux experts et de m’initier à différentes sciences humaines et méthodes de communication (process com, assertivité par exemple). J’y ai trouvé beaucoup de réponses à mes problématiques que ce soit personnelles ou professionnelles.

Notre entreprise ayant vécu une belle période de croissance ces dernières années, notre effectif a fortement augmenté et nous sommes maintenant une quarantaine de personnes. Au fur et à mesure que l’entreprise grossissait, je constatais que les individualités se renforçaient et que la communication entre services devenait de plus en plus difficile ; bien qu’on ait à disposition des outils technologiques de plus en plus sophistiqués… Je me sentais souvent impuissante face à des conflits qui reposaient avant tout sur un manque d’écoute et de bienveillance entre collaborateurs.

Mes associés partageant le même constat, nous avons eu envie de proposer à notre équipe une formation à la communication bienveillante. En faisant une recherche sur internet, j’ai repéré le site des Ateliers Durables et j’ai immédiatement été attirée par leur programme atypique qui se cachait sous le titre « Communiquer pour mieux coopérer ». Je me suis documentée sur la CNV pour mieux comprendre l’approche et j’ai pris rdv avec Benjamin et Justine (NDLR : Benjamin Combes, Coordinateur du réseau et Justine Caulliez, formatrice en communication bienveillante).

 

En pratique, comment avez-vous réussi à mettre en place cette formation ?

 

Pour Cogetiq, c’était un projet un peu fou car nous voulions former l’ensemble du personnel en moins de 6 mois et compte tenu de notre activité en flux tendu, c’était très compliqué de ne pas pénaliser la production et le service client.

Nous avons décidé d’organiser 4 sessions de formation d’une dizaine de personnes de fonctions et niveaux hiérarchiques différents. Cette mixité nous paraissait importante pour permettre aux personnes de se découvrir.

La formation proposée par Justine en communication bienveillante est très innovante pour des collaborateurs de PME qui avaient jusque-là effectué des formations à caractère technique. Beaucoup ont donc été surpris par ce sujet méconnu et les outils utilisés (pédagogie ludique, jeux de rôle, mimes). Si quelques-uns ont eu du mal à prendre conscience qu’on peut appliquer la CNV au quotidien, la majorité y a trouvé un véritable intérêt que ce soit au niveau personnel ou professionnel. Beaucoup ont conclu que cette discipline devrait être enseignée à l’école dès le plus jeune âge !

NDLR : Justement, il y a de plus en plus de demandes de la part des écoles et collèges, avec la formation d’élèves médiateurs de conflits (voir par exemple ces vidéos relatant des expériences à Sarcelles et à Beauvais).

 

Et chez Cogetiq, comment envisagez-vous la suite ?

 

Globalement la formation a été fortement appréciée et Justine plébiscitée pour son authenticité et son écoute.
Maintenant qu’une initiation a été menée, il s’agit de faire vivre la démarche au sein de l’entreprise pour que chacun puisse l’expérimenter. Nous étudions différentes formes pour ce suivi : mise en place d’un groupe de pratiques, nouvelle session collective…

Merci Séverine pour ce témoignage. 

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur la CNV :
– Association pour la Communication Non Violente : http://cnvfrance.fr/
– Les mots sont des fenêtres (ou des murs) : Introduction à la communication non-violente, Marshall B. Rosenberg, 1999
– Elever nos enfants avec bienveillance : l’approche de la communication non-violente, Marshall B. Rosenberg, 2007

 

En savoir +

Post A Comment

YOUR CAPTCHA HERE