fbpx

PNL, CNV, Process com, MBTI… 10 outils de communication d’entreprise à la loupe

PNL, CNV, Process com, MBTI… 10 outils de communication d’entreprise à la loupe15 min read

Depuis les années 60, l’attrait pour la psychologie et les relations sociales dans les organisations ne s’est jamais démenti. Les théories de la communication et les tests de personnalité se sont diversifiés, pour mieux comprendre les situations de coopération et les antagonismes au sein des équipes.

Mais qu’est-ce qui distingue la PNL de la CNV ou de l’Analyse Transactionnelle ? Quand faut-il privilégier le MBTI et quand la méthode DISC ? 

 Voici un tour d’horizon des méthodes et tests les plus couramment utilisés en entreprise.

Les méthodes globales

La CNV ou Communication Non Violente

La communication non violente est née dans les années 80 aux Etats-Unis des travaux de plusieurs docteurs en psychologie clinique. Le nom de Marshall B. Rosenberg vous dira sans doute quelque chose : il a beaucoup participé à la renommée de cette théorie, notamment avec son livre Les mots sont des fenêtres (ou des murs) : Introduction à la communication non-violente, sorti en 1999.

L’objectif de la CNV est simple : que personne ne se sente blessé.e lors de la communication. Pour cela, la théorie repose sur 4 principes fondamentaux : l’observation sans jugement, l’identification du sentiment, la reconnaissance du besoin et la formulation d’une demande négociable.

Bien qu’elle prône une communication bienveillante, empathique et pacifiée, la CNV ne signifie pas disparition des désaccords et opinions, mais cherche justement à permettre un meilleur dialogue entre les parties, en apportant de la clarté dans les échanges et sur les besoins de chacun. Dans un monde d’organisations “complexes” où les rôles de chacun sont souvent mouvants et instables, la CNV apporte une méthode et des techniques rapidement mobilisables. Ce qui peut expliquer son succès important ces dernières années en entreprise.

A découvrir : le retour d’expérience de Cogetiq, une PME qui a choisi de former l’ensemble de ces équipes à la CNV.

La PNL ou Programmation Neuro Linguistique

La PNL a elle aussi vu le jour aux Etats-Unis dans les années 70 grâce à John Grinder et Richard Bandler. Elle part du principe que chaque personne a la capacité et les ressources pour pouvoir agir et changer ses comportements. Elle s’organise suivant 3 principes qui lui ont aussi donné son nom :

  • programmation : le fait que chaque individu fonctionne et réagit en fonction d’expériences et d’apprentissages acquis qui se sont transformés en “automatismes”
  • neuro : le fait que tous ces apprentissages et expériences sont enregistrés dans notre cortex qui a la capacité de les reprogrammer pour changer nos réactions face à une situation et donc nos comportements
  • linguistique : le fait que ces apprentissages s’expriment par le biais du langage – verbal et non verbal – et ont des répercussions sur nos interactions avec les autres.

La PNL est une méthode très utilisée en entreprise, surtout dans le milieu managérial car elle a de nombreux bénéfices : meilleure gestion du stress, de situations complexes ou encore lors de la prise de parole en public. Elle fournit des outils pour décoder nos propres comportements et ceux des autres, mieux gérer les différents interlocuteurs et acquérir une certaine flexibilité comportementale.

Formation CNV lors d'un séminaire d'entreprise par Les Ateliers Durables

L’Analyse Transactionnelle ou AT

L’analyse transactionnelle est née dans les années 50 aux Etats-Unis grâce au psychiatre américain Eric Berne. C’est une théorie de la personnalité qui analyse les “transactions”, c’est-à-dire les échanges et relations interpersonnelles entre individus. Selon cette théorie, chaque individu varie quotidiennement entre 3 modes de comportement en fonction de son environnement et de son entourage :

  • Parent : un comportement influencé par l’éducation et les expériences vécues et qui peut mener à des réflexes de sur-protection ou de domination, même s’ ils sont amenés avec bienveillance.
  • Adulte : un comportement basé sur des faits et qui évolue du fait de la capacité des individus à comprendre, analyser et agir, mais qui se veut toujours très rationnel.
  • Enfant : un comportement basé sur les émotions, l’affectif et les besoins et qui se veut donc beaucoup plus spontané (voir trop souple).

L’AT a fait ses preuves en entreprise, notamment auprès des managers, car elle permet de faire prendre conscience des différents types de comportement possibles. Mieux connaître et comprendre ses collaborateurs permet de réduire les risques de conflits et de mettre en place une meilleure communication et donc un meilleur management.

La Gestalt Théorie : l’art du contact

La Gestalt théorie est née dans les années 50 grâce au travail du psychothérapeute allemand Fréderick S. Perls et de sa femme. C’est une théorie humaniste, existentielle et relationnelle qui met en avant à la fois la conscience du moment présent et l’individu dans sa globalité : son corps, ses pensées, ses émotions, son environnement. On la nomme art du contact car elle s’intéresse au “contact” : d’un individu à un autre, d’un individu à son environnement, à son corps, etc. Elle cherche à comprendre le “comment” plutôt que le “pourquoi” et s’intéresse au “ici et maintenant”.

La Gestalt théorie peut s’avérer très utile en entreprise, notamment dans les périodes de transformation. Elle aide à fluidifier les relations et à développer les compétences relationnelles. Elle installe le collaborateur dans une position de co-créateur de son environnement professionnel, dans lequel il s’engage et est engagé, et permet ainsi d’expérimenter plus facilement le changement.

Les tests de personnalité en entreprise

Le MBTI

Le MBTI ou Indicateur Typologique de Myers-Briggs a été développé dans les années 60 par les Américaines Isabel Briggs Myers et Katherine Cook Briggs d’après la théorie de la personnalité du psychologue suisse Carl Gustav Jung. Le concept est simple : cerner les caractéristiques de la personnalité d’un individu grâce à l’identification de ses préférences dans 4 domaines distincts :

  • l’énergie : la personne est-elle plutôt extravertie ou introvertie ?
  • l’information : la personne suit-elle plutôt ses sensations ou ses intuitions ?
  • la décision : la personne prend-elle plus en compte ses pensées ou ses sentiments ?
  • l’action : la personne agit-elle plutôt d’après un jugement ou une perception ?

Au travers de plusieurs dizaines de questions et de mises en situation, est assigné à l’individu l’un des 16 grands types de personnalités défini par le test.

Cet outil est particulièrement apprécié en entreprise car il permet d’analyser les relations au travail entre collègues et d’en déduire un meilleur type de communication et de management. À titre individuel et collectif, il permet à chaque membre d’une équipe de mieux se connaître et d’identifier les forces et faiblesses de chacun en cernant leur personnalité.

Pour connaître son profil, plusieurs tests sont accessibles gratuitement sur internet dont celui-ci en français et celui-là plus en anglais plus complet. Je suis ENFJ. Et vous ?

Extrait du site 16 Personalities - La figure du Logisticien

Le Disc

Le modèle Disc ou langage des couleurs est né aux Etats-Unis dans les années 1920 grâce au travail du psychologue William Marston. C’est un outil d’analyse comportementale qui déchiffre en 2 critères le comportement d’un individu par rapport à son environnement :

  • la perception : la personne est-elle plutôt favorable ou hostile à son environnement ?
  • l’action : la personne a-t-elle plus tendance à l’accepter telle quelle ou à vouloir agir dessus ?

En fonction de ses réponses, l’individu peut alors déterminer sa prédominance entre 4 types de comportement définie par 4 couleurs différentes : la dominance, la conformité, la stabilité ou l’influence.

Au travail, cette méthode permet avant tout de mieux comprendre et mieux connaître ses collaborateurs. A l’instar de la méthode MBTI, elle donne des clés de compréhension des différences de comportement entre chaque collègue. Elle est notamment utilisée par les managers pour adapter leur style de management. et pour traiter des problèmes de cohésion d’équipe ou de communication car elle permet d’identifier les ressources et besoins de l’équipe.

La Process Com

La Process Com est un outil développé dans les années 70 par l’Américain Taibi Kahler pour la NASA pour recruter des astronautes compatibles afin d’éviter les conflits dans les navettes spatiales. Le principe est simple : identifier parmi 6 types de personnalité la personnalité dominante d’un individu, pour mieux comprendre ses traits de caractères, ses forces et ses faiblesses. Kahler identifie 6 types de personnalité : l’empathique, le travaillomane, le persévérant, le rêveur, le promoteur et le rebelle.

Cette approche est très utilisée en entreprise et particulièrement en France. Kahler indique qu’avoir idéalement chaque type de personnalité au sein d’une équipe permet d’avoir un environnement de travail équilibré. Les différents types de personnalités fonctionnent bien ensemble et permettent à chacun de se challenger et de rendre ainsi le travail d’équipe dynamique, durable et agréable. La Process Com est particulièrement apprécié des Ressources Humaines et des managers qui peuvent, après le test réalisé auprès de leurs collaborateurs, adapter leur type de management et identifier les missions les plus adaptées à chaque profil.

La méthode Meredith Belbin

Cette méthode a vu le jour dans les années 80 aux Etats-Unis grâce au docteur en psychologie Meredith Belbin. Son but : chercher à évaluer la coopération et la synergie au sein d’une équipe en analysant ses membres. Pour cela, il crée 9 “rôles” inscrits dans 3 catégories différentes :

  • la réflexion : le priseur, le concepteur, l’expert
  • l’action : l’organisateur, le propulseur, le perfectionneur
  • la relation : le promoteur, le coordinateur, le soutien

Après un test d’une quinzaine de minutes, chaque individu connaît ses rôles dominants, et peut mieux comprendre à l’aide d’une analyse plus complète ses forces et faiblesses.

Cette méthode a déjà fait ses preuves en entreprise, notamment pour les managers et les RH. Elle permet d’identifier et de mieux comprendre le rôle de chaque membre d’une équipe et ainsi de booster sa performance globale. Les individus gagnent en efficacité personnelle, les diversités sont mieux cernées et abordées, et les membres peuvent bâtir des relations plus sereines et durables.

Extrait du site https://www.belbin.fr/

Les autres outils relationnels

L’arbre de vie professionnel

La méthode de l’arbre de vie a été développé par David Denborough et Ncazelo Ncube, initialement pour aider des enfants en difficultés atteints de maladies, victimes de conflits ou en situation de pauvreté à retrouver une estime d’eux-même et de l’espoir, sans revenir forcément sur leur passé souvent traumatisant. Son principe est simple : pouvoir dessiner ou raconter son parcours au travers de la métaphore de l’arbre, des racines au feuillage en passant par le sol, le tronc ou les branches.

Lorsqu’elle est réalisée en équipe au travail, cette méthode permet d’aborder en groupe son parcours professionnel et celui des autres avec bienveillance. Chaque membre de l’équipe revient sur le parcours qu’il a choisi : ses valeurs, ses ressources, ses compétences et qualités et ses événements professionnels marquants. C’est aussi l’occasion de faire un point sur ses défis et réussites au quotidien puis ses envies à plus ou moins long terme.

L’arbre de vie professionnel est un outil moins connu et développé en entreprise mais qui y a tout autant sa place. Il permet à chaque membre d’une équipe de mieux se connaître et se comprendre de manière bienveillante et empathique au travers d’un exercice de narration ou d’illustration. A la différence des tests qui reposent sur l’auto-évaluation, le processus de réflexion est ici partagé, et chacun peut recevoir des retours sur sa manière de travailler, ses compétences et qualités. L’arbre de vie est par exemple utilisé dans les cas de fusions entre des équipes aux cultures hétérogènes ou avec des écarts d’âge importants.

La méthode des 7C

La méthode des 7C est un outil destiné à améliorer sa communication en général et permettre d’être plus à l’aise et plus convaincant dans sa communication, que ce soit à l’oral ou à l’écrit. Le concept est simple : pensez à intégrer ces 7 “C” avant de communiquer :

  • clarté : le message doit être clair, aller droit au but et énoncé avec des phrases courtes. L’interlocuteur doit comprendre tout de suite de quoi vous parlez.
  • concision : être bref et efficace sans amener trop de détails, en utilisant la voie active au maximum et avec le moins de répétition possible.
  • concret : utiliser des faits, des chiffres et des exemples précis pour capter et retenir l’attention de votre interlocuteur
  • correction : utiliser un langage approprié en fonction de l’interlocuteur et du contexte, et bien sûr sans faute d’orthographes.
  • cohérence : organiser et délivrer les informations de manière logique et suivant une structure, même à l’oral.
  • complet : être exhaustif et donner toutes les informations que vous avez à votre interlocuteur et lui montrer vos connaissances et compétences.
  • courtoisie : être poli, authentique et ouvert. Votre interlocuteur doit se sentir respecté.

Cet outil est intéressant à partager (sans modération) en entreprise à chaque collaborateur. C’est un outil du quotidien, simple et facile à utiliser, qui permet de structurer et donner de la force à son discours.

Vous avez une préférence pour une de ces méthodes ? Gardez en tête qu’elles valent notamment pour la discussion qu’elles initient.

Les tests de personnalité ne sont pas là pour enfermer, ils sont dynamiques et permettent de mieux comprendre les comportements de chacun pour les amener à évoluer. Des méthodes plus globales comme la CNV ou la PNL fournissent des clés de lecture, mais demandent à être adaptées à chaque organisation pour délivrer tout leur potentiel.

Vous hésitez entre plusieurs méthodes ou vous souhaitez former vos équipes à ces méthodes ? Notre collectif dispose de  formatrices et formateurs qualifiés pour vous orienter et vous accompagner dans votre choix.

Vous aimez cet article ? Partagez ce lien : https://bit.ly/3qH2eVS

Formation CNV : comment l’organiser

Découvrez nos ateliers

LAD
vous répond