fbpx

7 tendances de la qualité de vie au travail en 2019

7 tendances de la qualité de vie au travail en 2019

Même si l’association de l’acronyme « QVT » avec un terme à la mode nous écorche un peu, il faut reconnaître que les entreprises s’engagent de plus en plus pour la qualité de vie au travail.

La transformation digitale, les mutations du travail et l’arrivée des nouvelles générations sont clairement moteur de cette évolution en marche.

Pour y voir plus clair, voici une revue des tendances RH pour la nouvelle année qui arrive à grand pas.

Quelles seront les grandes tendances de la qualité de vie au travail en 2019 ?

 

1/ L’expérience collaborateur

Si l’expérience client est devenue le nerf de la guerre des équipes marketing , le collaborateur n’échappe pas aux tendances du design d’expérience. Recrutement, formation, intégration. Le parcours du professionnel ne peut plus se contenter d’être uniquement balisé par des entretiens annuels et des épisodiques demandes de formation.

Le secteur de la formation professionnelle se réforme en parallèle avec le futur plan de développement des compétences. L’injonction à la flexibilité du salarié est passée par là : il est dans la responsabilité sociale de l’employeur de rendre son salarié employable, que ce soit en interne ou à l’extérieur de l’entreprise. L’enjeu est par ailleurs de lutter contre l’usure professionnelle, véritable fléau qui impacte tant la santé psychologique  que la qualité des produits ou services vendus.

 

2/ L’écologie numérique

L’enthousiasme liée à la formule si galvaudée de transformation digitale nous fait oublier que oui,  le numérique a aussi un impact sur la planète !

Notre flot ininterrompu de mails et de notifications se traduit en tuyaux sous-marins et en serveurs énergivores. Des coûts supplémentaires aussi pour les entreprises, qui devraient s’accélérer et inciter à former les collaborateurs. Ça tombe bien, les salariés, surchargés de mails et de médias sociaux ne demandent qu’à réduire la “pollution digitale” environnante (comme le promeut l’initiative Digital for the Planet) et à passer en mode Zéro Inbox.

C’est le cas par exemple de notre client lyonnais SERL qui nous a demandé une formation coaching sur mesure sur le sujet pour engager progressivement les équipes sur la voie de la sobriété digitale.

 

3/ La mobilité des professionnels

Depuis le 1er janvier 2018, les entreprises regroupant plus de 100 personnes sur un seul site doivent proposer un vrai plan de mobilité afin d’optimiser les déplacements de leurs salariés. Les déplacements en vélo, le covoiturage, le télétravail sont encouragés. Sont promus à travers ce plan le sens du collectif ainsi que l’optimisation des ressources et les synergies au niveau du territoire.

Les start-ups dans le domaine se multiplient comme Mobicoop, qui adopte le modèle coopératif. Pour éviter que les dispositifs pratiques mis en place par l’entreprise s’épuisent en fonds perdus, nous avons conçu un module d’accompagnement au changement dédié à la mobilité. Un programme qui prend la forme d’un café mobilité avec les salariés qui a pour but de faire évoluer leurs pratiques sur ce sujet sensible.

 

atelier communication bienveillante4/ La reconnaissance au travail

Un sujet connu de la psychologie du travail, mais qui revient sur le devant la scène avec l’attention portée au travail réel. Comment reconnaître le travail bien fait, valoriser ses collaborateurs et faire des feedbacks pertinents ?

L’ANACT a édité un guide pratique sur le sujet dont on ne saurait que recommander la lecture. Côté innovation, la startup RH Cocoworker,  propose Kiff, une application de reconnaissance collaborative, déjà adoptée par plusieurs grands groupes (Total, Orange, Safran). Son concept ? Evaluer les soft skills de ses collègues via l’envoi de “kiff”.

Nos formations QVT, notamment la formation à la CNV pour les managers aborde cette question de la reconnaissance au travail et rappelle l’importance pour chaque manager d’éprouver de la fierté pour le travail de ses équipes.

 

Le Social Hub (Sodexo)

5 / Les tiers lieux

Les espaces de travail sont en constante évolution : décloisonnement des bureaux, flex-office, espaces connectés…

Parmi les nombreuses innovations, les tiers lieux (Le plateau de SG, Social Hub chez Sodexo) proposent un espace à la croisée des bureaux traditionnels et des locaux de coworking où peuvent cohabiter différentes populations professionnelles.

Une opportunité pour le salarié de pouvoir confronter ces expériences avec d’autres typologies de métiers.

 

 

6/ L’intelligence émotionnelle

Le management dit “viril” a de moins en moins la cote, et les émotions sont de moins en mois taboues en entreprise. Deux bonnes nouvelles que nous célébrons aux Ateliers Durables avec un atelier dédié à l’intelligence émotionnelle.

Comment apprendre à réguler ses émotions ? Comment réhabiliter la place du ressenti dans l’expérience de travail, et ainsi mieux appréhender la richesse de nos métiers  ?

Derrière ces questions, une véritable révolution est en marche au sein des entreprises. Les prémices d’un déclin des organisations ultra-gestionnaires et une place plus large laissée à d’autres formes d’intelligences que la seule analytique.

 

 

7/ Le management intergénérationnel

Toutes les générations n’ont pas les mêmes attentes ! Et il est parfois un casse-tête de manager des équipes aux âges et aux aspirations si variées.

Face à ces problématiques, des initiatives pertinentes émergent. On peut citer par exemple l’essor des Shadow Comex, ces comités exclusivement composés de jeunes, voir de très jeunes, et qui permettent de mieux comprendre les nouvelles générations.

De manière plus pragmatique, certains outils comme l’arbre de vie professionnel permettent de mettre face à face les représentations de chaque génération et d’analyser certains malentendus.

 

En savoir plus