fbpx

QVCT : définition, enjeux, pratiques

QVCT : définition, enjeux, pratiques11 min read

Plus souvent connu sous le terme QVT, la Qualité de Vie au Travail s’agrandit pour intégrer dans sa définition les conditions de travail : elle devient désormais QVCT. De la QVT à la QVCT : pourquoi ce changement et quelles conséquences en pratique ?

QVCT : définition, origines et cadre légal

Si vous êtes sensible aux sujets concernant la qualité de vie au travail, vous aurez probablement entendu parler de cette évolution : terminée la QVT, on parle désormais de QVCT. Mais qu’est-ce qui change vraiment ?

QVCT : origine et cadre réglementaire

En 2013, l’ANACT, l’Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail, définit la QVT comme « les actions qui permettent de concilier à la fois l’amélioration des conditions de travail des salariés et les performances liées à l’entreprise ». Même si la QVT devient maintenant QVCT, la définition, elle, ne change pas fondamentalement. Il s’agit simplement d’une nouvelle dénomination qui met l’accent sur les conditions de travail.

Développée par l’ANACT,  la QVT est définie par cette dernière à travers six points clés :

  • La qualité des relations sociales
  • La qualité du contenu du travail
  • La qualité de l’environnement de travail
  • La qualité de de l’organisation du travail
  • Les possibilités de développement professionnel
  • Le respect de l’équilibre vie privée et vie professionnelle

Depuis, la crise sanitaire a marqué pour tous un tournant dans la vie des entreprises et des salariés. Les différents confinements nous ont appris à travailler différemment et le télétravail est devenu courant. Par conséquent les attentes et les priorités des salariés ont changé. Repenser la QVT s’est donc révélé indispensable.

C’est pourquoi, depuis l’ANI du 9 décembre 2020 sur la santé au travail, les partenaires sociaux ont poussé à l’adoption du terme QVCT en lieu et place de la QVT.
En revanche, c’est seulement à compter du 31 mars 2022 que l’expression QVT à été remplacée dans le code du travail par QVCT. Un nouvel acronyme, créé dans le cadre de l’ANI sur la santé au travail du 9 décembre 2020, puis entériné par la loi du 2 août 2021 « pour renforcer la prévention en santé au travail ».

Alors, même si la définition de QVT à QVCT reste la même, vous allez voir que cette modification est loin d’être un simple changement de terminologie, mais constitue un rappel à l’ordre sur la prévention des risques professionnels !

📖 Pour aller plus loin, notre article Qualité de vie au travail (QVT) : 4 définitions à connaitre vous attend 🙂

Quelles différences avec la QVT ?

Les organisations et entreprises n’ont malheureusement pas toujours compris ce que signifiait la Qualité de Vie au Travail et l’ont souvent survolée, voire réduite à des moments de convivialité ou de détente. Ne plus parler de QVT mais de QVCT permet par conséquent un discours plus clair.

Avec ce nouvel ANI de 2020, l’ANACT compte en fait rappeler la substantifique moelle de ce qu’aurait dû être la QVT. En promulguant la QVCT, ce sont donc les principes essentiels d’un environnement de travail orienté sur la sécurité des équipes et leur santé physique et mentale qui sont réaffirmés :

  • La bonne articulation entre la qualité de vie et la santé au travail
  • Les possibilités d’expression des salariés sur leurs conditions de travail
  • La prévention des risques au travail, tant des risques d’accidents du travail ou de maladies professionnelles, que des risques psychosociaux, d’autant plus conséquents depuis la crise du Covid-19

Ainsi, la notion de QVCT permet de recentrer le débat autour des conditions d’une bonne santé des travailleurs, à la fois sur le plan physique et psychosocial. Le management, le maintien de l’emploi, la prise en compte de l’évolution et le développement de carrière des salariés, la conduite du changement, les relations sociales entre les collaborateurs, le dialogue social, ou encore la mise en œuvre de l’organisation du travail, redeviennent fondamentaux dans le plan d’action des RH.

En somme, l’apparition de la QVCT dans le Code du travail vise à ce que les RH évitent de se focaliser uniquement sur les animations de la vie de bureau et les moments de convivialité. Car, si ces actions font bien partie de la QVT, elles ne sont pas centrales pour le bien-être au travail des collaborateurs.

QVCT en pratique : derrière le changement de terme, à quoi faut-il être attentif ?

Pour qu’une politique QVCT soit réussie, il est nécessaire d’être attentif à plusieurs points.

L’ANDRH a défini les piliers d’une démarche de QVCT co-construite et se décline par :

  • La mesure : avec un diagnostic en premier lieu, puis un point régulier et continu pour évaluer les progrès.
  • Une dynamique participative : avec l’intégration des salariés à agir sur l’organisation du travail
  • Une dimension collective : avec la formation et l’interaction de tous les acteurs de l’entreprise, et ce à tous les niveaux
  • Une logique d’expérimentation : avec la mise en place du « Test & Learn »
  • Un dialogue professionnel sur la qualité du travail et les moyens d’actions
  • Une réflexion continue sur l’amélioration des conditions de travail

En résumé, pour une QVCT réussie, vous devez être principalement attentif à deux choses : la mise en place d’espaces de dialogue réguliers avec les salariés et l’amélioration de la performance organisationnelle. Ces deux objectifs permettent ainsi de développer un environnement stable et résilient sur le long terme.

Quelles actions mettre en place sur la QVCT ?

Mais concrètement, comment agir sur la QVCT et quelles actions mettre en place ? Afin de faciliter le processus, l’ANACT a créé un guide d’aide à la mise en place d’une démarque QVCT en 4 étapes dont voici un résumé, illustré de quelques exemples

Concevoir la démarche QVCT

Lors de cette première étape, l’objectif est de positionner le sujet au niveau stratégique et de déterminer en interne les modalités de pilotage du projet.

Exemple d’une démarche QVCT

L’association Lacq+, créée en 1995, est une association fédératrice des PME et industriels du bassin de Lacq. Elle propose une gamme d’offres d’emploi dans les métiers et filières industrielles.
Depuis 2020, l’association à mis en place un copil QVCT qui regroupe les entreprise engagées, financeurs, partenaires et représentants de l’association. Grâce à ce comité, de nombreuses actions sont mises en place afin d’être engagées dans une démarche QVCT. Des réunions sont organisées afin d’analyser, d’étudier et de présenter les résultats.

Poser le diagnostic QVCT

La deuxième étape consiste à réaliser un diagnostic QVCT ou mettre en place un baromètre QVCT. En procédant par questionnaires anonymes ou des entretiens de groupe, l’objectif est de recueillir la parole des équipes sur leurs conditions de travail et les éventuels irritants qu’il s’agira de traiter par la suite.
Le diagnostic doit permettre d’analyser les situations de travail problématiques et de déterminer les pistes prioritaires.

☄️ Avant de vous lancer, découvrez nos 5 conseils pour réaliser un bon diagnostic QVCT

Expérimenter

Une fois le diagnostic réalisé, il est temps d’agir. Quitte à faire des erreurs. La QVCT n’est pas une science exacte : un projet qui marche bien un jour dans une équipe, n’est peut-être pas pour autant à généraliser à l’ensemble de l’entreprise. Il faut donc tester, mesurer et surtout en discuter.

Exemple d’expérimentation QVCT

Depuis déjà de nombreuses années l’ARS Nouvelle-Aquitaine opte pour une démarche QVCT. Depuis 2021, elle a créé des équipes mobiles QVCT permettant ainsi de professionnaliser l’expertise au sein même d’une structure. Ce projet concerne les établissements et Services Médico-Sociaux (ESMS) des volets autonomie et handicap. Ces « équipes mobiles QVCT » ont vocation à accompagner les professionnels des ESMS du groupement à démarrer ou poursuivre leur mobilisation sur la mise en place et/ou le déploiement d’une démarche de QVCT. Une initiative de proximité qui revalorise des métiers particulièrement affectés lors de la crise sanitaire

Pérenniser

Les attentes des salariés évoluent, l’organisation du travail aussi, sous l’effet de transformations sociétales ou technologiques. L’ANI met l’accent sur le fait qu’une démarche QVCT réussie s’appuie sur une approche systémique, c’est-à-dire globale, des situations. Ce qui suppose non pas de tout englober mais plutôt de mettre en relation les éléments pertinents dans un plan d’action QVCT dynamique.

Ainsi, une démarche QVCT conçue pour l’interne, peut avoir un effet direct sur les clients ou les relations extérieures. C’est ce qu’explique Fleur Espinoux, la DRH de La Sauvegarde du Nord qui a mis en place en 2022 une démarche QVCT participative au sein de leur association : « venir agir et se questionner sur la qualité de vie, les conditions de travail, nos organisations etc, ça contribue forcément à apporter un cadre à nos professionnels qui soit un cadre dans lequel ils se sentent bien et de facto, ça va avoir des répercussions positives sur la qualité de l’accompagnement qu’on propose à nos publics. »

📔 Découvrez notre guide de la QVT en 6 questions, pour obtenir des conseils essentiels sur les outils et les actions efficaces en matière de QVCT.

Vous aimez cet article ? Partagez ce lien : https://bit.ly/3qY7tTn

Journée bien-être : comment l’organiser

Découvrez nos ateliers

LAD
vous répond

[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]